www.faune-reunion.fr
Les partenaires naturalistes
Consulter
Les observations
- Les 2 derniers jours
- Les 5 derniers jours
- Les 15 derniers jours
Données et analyses
- Perruche à collier 19-21
- Mainate religieux 19-21
- Tarier de la Réunion 18-21
- Faucon concolore 13-21
- Faucon d'Eléonore 12-21
- Faucon indéterminé 11-21
- Hirondelle de Bourbon 18-21
- Oiseau-lunettes gris (Zostérops des Mascareignes) 18-21
- Courlis corlieu 12-21
- Chevalier guignette 15-21
- Tisserin gendarme 18-21
- Bulbul orphée 18-21
- Veuve dominicaine 15-21
- Foudi de Madagascar 18-21
- Caméléon panthère 12-21
- Taphien de Maurice 12-21
- Gecko vert à trois taches rouges 12-21
- Couleuvre-loup 12-21
- Chat haret 13-21
- Les galeries
Information
- Toutes les nouvelles
- Sur votre agenda
Aide
- Espèces à publication limitée
- Explication des symboles
- les FAQs
Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
- Atlas
- Plan vigilance
Utilisation du site
- S'inscrire sur faune-réunion
- Code d'éthique
- La saisie des observations
- Code de déontologie
- Création des Lieux-dits
- NaturaList, le carnet de terrain numérique pour contribuer à faune-réunion
- Liste ornithologique et raccourcis de saisie
- Saisir ses observations à l'aide des coordonnées géographiques
Oiseaux
- La topographie de l'oiseau
- Suivi des papangues par marquage alaire
- Evolution du plumage du Papangue (1ères bases)
- Gravelot de Leschenault ou Gravelot mongol?
Vous voulez soutenir la SEOR
- Le Pétrel de Barau n'aime pas la pollution lumineuse
- Le Tuit-Tuit a besoin de vous
Chauves-souris
- Les espèces de Chiroptères à La Réunion
Le projet LIFE BIODIV'OM
Reptiles
- Les reptiles de La Réunion
La liste rouge des espèces menacées à La Réunion
- Liste rouge des espèces menacées de La Réunion
Les liens
Le Pétrel de Barau n'aime pas la pollution lumineuse

Comme chaque année à l'approche de la fin de l'été austral, les jeunes Pétrels de Barau quittent leur colonies et se retrouvent en grand nombre désorientés par la pollution lumineuse qui progresse sur l'île de La Réunion. Ils s'échouent alors majoritairement à proximité des axes routiers, stades ou plateaux sportifs illuminés. Incapables de redécoller seuls, ils sont à la merci des chats et chiens errants où ils meurent de faim ou de déshydratation si personne ne les découvre.

Chaque année entre 500 et 1000 Pétrels de Barau sont retrouvés échoués entre la mi-mars et le début du mois de mai. Depuis 1995, la prise en compte de cette situation est grandissante à La Réunion et le réseau de sauvetage des oiseaux animé par la SEOR a un besoin grandissant de bonnes volontés pour soutenir l'effort de sauvegarde de cet oiseau en danger d'extinction (cf.http://www.faune-reunion.fr/index.php?m_id=20034)

Où est-ce que les échouages se produisent le plus durant cette période? Consultez la carte ci-après qui illustre la répartition communale du nombre d'oiseaux récupérés et bagués entre 1995 et 2013.

 

Vous découvrez un oiseau échoué, cliquez ici pour savoir quoi faire.

Et si vous avez du temps disponible pour soutenir l'association durant la période d'échouage, contactez la SEOR au 02.62.20.46.65

Projet porté par la LPO France, en collaboration avec un réseau d’associations partenaires.